chômage

Retour sur les bancs du lycée! Nostalgie et choc des réalités

Lundi dernier pour le Printemps des Entreprises, j'ai été convié dans mon ancien lycée pour présenter mon parcours universitaire, mon arrivée dans le monde professionnel et mon entreprise. Je dois dire que ça ma fait tout bizarre de retourner sur les bancs de l'école et de me retrouver 7 ans en arrière dans les couloirs parcourus de long en large.

Outre la claque de nostalgie prise de plein fouet, en me disant, "mon dieu, j'ai vieilli, on était si jeune et innocent à l'époque...", j'ai adoré ces deux heures d'échanges avec les élèves qui se sont déroulées en 3 temps.

1. Présentation :

J'ai d'abord décrit un peu mon parcours universitaire, ce qui m'a poussé à me diriger vers cette voie là, puis comment j'ai appréhendé le monde du travail en décrivant un peu mon poste actuel. Enfin vidéo et Power-point à l'appui, j'ai présenter mon entreprise, son équipe, ses produits et son mode de fonctionnement.

A la fin de la présentation, les questions ont fusées et j'étais contente d'avoir réussi à les intéresser ("oui, oui, je flippais grave de ça... Me retrouver dans la situation où le "prof" n'est pas intéressant et où personne ne l'écoute et tout le monde discute")


2. Cheminement universitaire :

Dans un deuxième temps, j'ai fait un tour de salle et chacun a exprimé son choix universitaire pour la rentrée prochaine et ce que l'avait amené à faire ce choix. Dans mes amis, on a beaucoup de parcours différents, j'ai donc pu les aiguiller, les conseiller en fonction des retours que j'avais eu de la part de mes proches.

Mais surtout je leur ai dit de faire attention à leur manière d'appréhender les études car on sort un peu du maternage scolaire et on devient autonome dans son travail et aussi, de passer outre leurs notes actuelles, car ça ne reflétait en rien leur réussite future.


Je me suis donc retrouvée avec 7 médecins, 5 infirmiers, une juge, un avocat, une prothésiste dentaire, une prothésiste orthopédiste, un journaliste, une psychologue, 4 informaticiens, un chercheur et une flopée d'ingénieurs! J'ai été épaté de constater que seul un élève ne savait pas trop ce qu'il allait faire! Ma mémoire me joue peut-être des tours, mais il me semble qu'à mon époque, on n'était pas nombreux à avoir un parcours précis comme ça...

3. Le monde du travail :

Post parcours universitaire, on a parlé du travail, le vrai... L'entrée dans le Monde des "grands" qui fait si peur quand on y vient... Au vue du marché de l'emploi actuel, y'a de quoi est légèrement défaitiste même si j'espère pour eux qu'à la sortie de leurs études on sera sorti de cette véritable galère actuelle.

J'ai eu beaucoup de questions sur l'importance du diplôme pour sa réussite! La question ne m'a pas vraiment étonnée... On vit dans un monde cruel, où si tu n'as que le BAC tu es limite une "sous-merde" ("excusez moi du terme, mais c'est malheureusement bien souvent le cas...") et tu ne réussiras en rien dans la vie... Dans un monde où on nous pousse à faire des études et à toucher le Graal avec notre fameux bac +5!


Seulement on a délaissé les métiers manuels et ceux aux diplômes moins élevés (CAP, BEP, etc.) au profit des intellectuels si bien qu'aujourd'hui on a tellement peu de plombiers, serruriers,  boulangers, qu'ils se font des "couilles en or" ("Pardonnez moi encore pour l'expression, mais à 450 € l'intervention de mon serrurier en Décembre dernier, j'en ai encore mal au coeur...") au profit des cadres qui restent au tapis malgré leurs belles études avec bien souvent un peu "la grosse tête"! Alors certes le diplôme peut-être important suivant le métier que l'on souhaite faire, mais ce n'est pas grâce à celui-ci que l'on pourra y arriver!!

Personne n'est à l'abris du fameux "chômage" qui ne touche pas que les "sans grand diplôme", mais de plus en plus les jeunes diplômés! Aujourd'hui les entreprises veulent des jeunes car on les paye moins cher qu'une personne expérimentée, mais ils veulent des jeunes avec 5 ans d'expérience minimum?? On m'explique?

Que dire à ces jeunes plein d'espoir qui débutent leur parcours universitaire qui les mènera vers le métier de leur rêve? Comment leur faire comprendre sans briser leurs rêves que le diplôme seul ne leur permettra pas d'atteindre leur rêve? Le fossé rêves et choc des réalités se creusent de plus en plus...

About Lady Breizh

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre petit mot!
Je prendrais le temps de vous répondre :-)
A très bientôt
Florence

Fourni par Blogger.