Bigouden

Les Kouigns Plaket

Demat,

Après vous avoir présenté la recette traditionnelle des Kouigns Bigoudènes, une sorte de Pancake Breton, je vous présente aujourd'hui un dérivé de la recette, les Kouigns Plaket.

La semaine dernière, j'ai passé une après-midi avec ma petite-cousine qui m'a montrée comment on préparait cette recette ancestrale du bas Pays Bigouden. Très peu connues aujourd'hui, les Kouigns Plaket étaient autrefois cuisinées pour tenir au corps, les marins qui partaient plusieurs jours en mer appréciaient d'en avoir avec eux!


La recette de base est la même, il suffit de préparer une pâte à Kouigns, c'est la cuisson qui change.

Ingrédients :
- 6 œufs,
- 500 gr de sucre, 
- 1 kg de farine + 700 gr de farine pour la deuxième partie de la recette
- 3/4 de litre de lait entier, 
- un cube de levure de boulangerie, 
- une pincée de gros sel

Préparation pour une trentaine de Kouigns Plaket :

Etape 1 : La pâte

Tiédir le lait à température ambiante (s’il n'est pas tiède, la pâte ne monte pas). Égrener la levure dans le lait pour qu’elle fonde doucement. Dans un grand récipient, battre les œufs en omelette à la main, y ajouter le sucre puis doucement la farine et le lait ainsi qu’une pincée de sel, toujours à la main.

Laisser monter la pâte trois à quatre heures au chaud sous un torchon. Il est possible de mettre le récipient de pâte dans une bassine remplie d’eau que l’on maintient chaude.

Etape 2 : l’enfarinage et le modelage

Préparer un drap propre, y étaler de la farine et y verser toute la pâte. Fariner la pâte et lever le drap de manière à faire rouler la pâte vers la farine, refariner, faire à nouveau rouler la pâte sur la farine… Refaire ce mouvement plusieurs fois de manière à ce que la pâte ne colle plus au drap. Saupoudrer une dernière fois de farine.


Étaler la pâte à la main et tapoter de manière à faire une large galette d’un ou deux centimètres d’épaisseur.

Découper des morceaux de pâte à l’aide d’un couteau. Un par un, à la main, modeler les Kouigns Plaket, les enfariner à nouveau si besoin (si la pâte colle aux doigts).


Etape 3 : la cuisson

Préchauffer la billig puis baisser la température autour de 180 à 190°C. Y déposer une douzaine de pains, les laisser cuire et gonfler puis les retourner un à un lorsqu’ils commencent à blondir. A l’aide d’un couteau, piquer les pains de manière à ce qu’ils cuisent mieux une fois retournés. Les retourner ensuite deux ou trois fois pour qu’ils soient bien cuits. En ouvrir un pour vérifier la cuisson : la pâte doit ressembler à une mie très serrée.


Couper les Kouigns Plaket en deux dans le sens de la longueur et ne soyez pas avare en beurre… A déguster sans modération.


Astuce de Bigoudène :

Ne pas se laver les mains entre le modelage et la cuisson : la pâte collée sur vos doigts vous protège afin que vous puissiez retourner les Kouigns Plaket à la main sur la billig.

Voici une vidéo illustrant la conception des Kouigns Plaket :


Si les gourmands ne sont pas venus à bout, sachez qu'elles sont très bonnes réchauffées au grille-pain les jours suivants. Testé et approuvé pendant 3 jours après leur préparation :-)


Un grand merci à ma petite cousine Rozenn pour cette jolie recette ancestrale et la dégustation :-)

Bonne semaine à tous!

About Florence

18 commentaires:

  1. Ah pinaise, rien de lire cet article j'ai pris 3 kgs! :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, tu m'as fait trop rire quand j'ai vu ton com :-)

      Supprimer
  2. Moi aussi 3kg rien qu'en lisant les ingrédients!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ;-) Plus qu'à courir derrière les enfants :-)

      Supprimer
  3. je vais les faire sans tarder ! je ne connaissais pas, ça m'a l'air top ! bizzzzzzzz

    RépondreSupprimer
  4. Une belle découverte ! Ça m'a l'air terrible !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était trop bon, un mixe entre le pain doux et les scones anglais :-)

      Supprimer
  5. Je connaissais les kouign du vendredi, pas les kouign plaket ! Je croyais qu'on utilisait du lait ribot pour les confectionner, est-ce une erreur, ou alors on en buvait en les mangeant ?
    C'est un lointain souvenir ! Merci pour cette belle recette, bien tentante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non je ne pense pas qu'on utilise du lait ribot, il faudrait que je demande à ma grand-mère. Je te redirai ça :-)

      Supprimer
  6. ça a l'air très bon ! Tu me donnes envie de ressortir ma billig.

    RépondreSupprimer
  7. Je ne connaissais pas ! Ca a l'air délicieux (et léger ! ^^) . Bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ultra léger, comme la plupart des recettes Bretonnes... :-)
      Bisous

      Supprimer
  8. J'adore ta recette, je connaissais pas du tout ! Avec du bon beurre dessus.. miam !

    RépondreSupprimer
  9. houlààààààààà !!!! à faire cet hiver !
    Par contre n'ayant pas de Billig je peux faire comment dans une poele à crèpes ?
    merci

    RépondreSupprimer

Merci pour votre petit mot!
Je prendrais le temps de vous répondre :-)
A très bientôt
Florence

Fourni par Blogger.